Nouvelles

Et voilà, vous avez recliqué….je tenais à vous dire combien je suis heureux sur mon nouveau chemin, avant de partir pour de longues vacances dans notre « Kibboutz » en France (oui, à plusieurs amis nous avons acheté il y a quinze ans une grande maison en Dordogne….un paradis ☺ ☺ ☺).

Certains d’entre vous ont sans doute reçu les mises à jour régulières de mon profil sur LinkedIn (http://be.linkedin.com/pub/olivier-brissaud/0/923/3a9/); ça c’est du factuel. Ce qui compte vraiment, ce qui me semble le plus intéressant et que je voulais partager avec vous c’est l’état du bonhomme sur son chemin, là, le petit point sur la carte et qui avance, qui avance ; sait-il où il va et pourquoi ? Ceux que je vois régulièrement savent l’énergie que j’ai déployée pour m’orienter, comprendre, découvrir là où je pouvais être utile et où je prendrais du plaisir à contribuer à l’amélioration …de mon environnement. J’ai dû échanger quelques outils qui se trouvaient dans ma précédente besace pour en choisir d’autres plus adéquats afin de mieux mesurer les distances à parcourir, m’orienter. Abandonner aussi quelques idées toutes faites, quelques clichés sur l’ « autre », sur ce que l’on dit de l’« autre ». Et depuis quelques mois je recueille les fruits qui poussent sur les arbres qui décorent ma route. J’avais faim de nouvelles saveurs et je ne suis pas déçu. Mon baluchon commence à être bien plein et je vais devoir être plus prudent à l’avenir lorsque l’envie me prend d’y ajouter un fruit. Et il commence à s’alourdir également des cailloux que je ramasse en vue de construire un pont. Je vous en dirai plus au prochain épisode ☺☺☺. Merci à vous tous pour la confiance et l’amitié que vous me témoignez.

Bon c’est vrai que tout n’est pas forcément toujours plus beau et plus gentil. La fréquentation de trams et de bus (beaucoup plus écologique et souvent plus rapide en journée que la voiture), me permet de mieux sentir mes concitoyens, surtout quand on est nombreux et qu’il y fait chaud ☺☺☺, mais également d’observer leur comportement, ce que l’on ne peut pas faire aussi bien au volant de sa voiture, bloqué dans les embouteillages. Et bien figurez-vous qu’il y a des gens qui se lèvent pour me laisser m’asseoir dans le bus…qui ? moi ? oui, moi ☺ ah c’est gentil merci ☺☺☺ , enfin c’est poli, certainement, mais je prends un coup de vieux brusquement, alors que justement je me sentais rajeuni, plein d’énergie et d’espoir, presque un ado ☺☺☺. Blagues à part je suis très heureux de comment les évènements s’enchaînent, de mes rencontres, de mes découvertes et de mes expériences.

Dans quelques semaines je vais poser ma besace et mon baluchon, prendre un peu de vacances, écouter les CD que j’ai achetés grâce au produit de mes premières factures (oui oui !!), jouer au tennis le matin tôt avec ma partenaire préférée, reprendre mes pinceaux, mes couleurs et m’installer (avec mon maître je l’espère) sous le noyer, répéter pour le concert Händel du mois de novembre (un oratorio, Judas Maccabäus, très beau mais pas facile) et le soir refaire le monde avec mes amis, autour d’une bonne table où je partagerai avec eux les fruits recueillis…et recommencer le lendemain. Si votre chemin vous conduit cet été vers le sud-ouest de la France passez donc nous dire bonjour, vous y êtes bienvenus pour partager un moment de convivialité.

Olivier

Juillet 2013

made by webatwork.be | All rights reserved.